Chargement

Vers la fin de l'application des taux historiques de CGS pour les placements

Posté le : 20/11/2017

En pratique, cette règle de calcul des prélèvements sociaux des seuls produits de placement exonérés d'impôt sur le revenu est la conséquence de l'entrée en vigueur des lois successives ayant institué les prélèvements sociaux ou augmenté leur taux. Elle conduit à décomposer le revenu en fractions correspondant aux différentes années au cours desquelles il a été constitué et à appliquer à chaque fraction les règles de prélèvement en vigueur au moment où ce revenu a été acquis ou constaté. Les nouvelles dispositions adoptées s’appliqueraient aux faits générateurs, c’est-à-dire aux dénouements, clôtures ou retraits, intervenant à compter du 1er janvier 2018, et consisteraient à soumettre les gains au taux en vigueur au moment du fait générateur et sur une assiette unique - définie par référence à celle de la CSG. La taxation selon les taux historiques serait maintenue pour les gains et produits acquis ou constatés avant le 1er janvier 2018, et la situation des fractions de gains constituées avant 1997, actuellement exonérées de prélèvements, serait préservée.

Autres articles

Taxe sur les transactions financières

La loi de finances 2017 prévoit un relèvement du taux de la taxe sur les transactions financières.

Lire la suite

Le prélèvement à la source, comment ça marche ?

La loi de finances pour 2017 prévoit l’entrée en vigueur du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu au 1er janvier 2018.

Lire la suite

Perspectives 2016 : No growth, no gain ?

2016 s’annonce comme une année de croissance modeste, marquée par la première hausse des taux des Fed funds depuis 2007. Analyse des experts de L’Union Bancaire Privée ?

Lire la suite

Les Français sont de moins en moins enclins à investir en actions

Alors que le taux de détention d'actions, en direct ou via des placements collectifs, s'élevait à 16 % en 2008, il a chuté à 7,6 % en mars dernier selon une enquête TNS-Sofres.

Lire la suite

Fonds en euros : la gourmandise des épargnants

Les fonds en euros seraient-ils à l'épargnant ce que le chocolat est aux gourmands ? La fin de l'année est une bonne période pour se poser cette question. Les performances des fonds en euros sont de moins en moins attractives, au fil de ces dernières années, mais les épargnants continuent à vouloir y placer leur épargne, privilégiant ainsi la sécurité à la performance, malgré les efforts des compagnies pour les orienter vers les unités de compte accessibles dans leurs contrats.

Lire la suite

Bourse : 2016 dans la lignée de 2015 ?

2015 fut une année compliquée sur les marchés financiers et l’allocation d’actif en général avec une volatilité en hausse sur les principales classes d’actifs (actions, taux et devises) et des divergences (monétaires, croissances, valorisations) qui se sont creusées. 2016 ne devrait pas être très différente.

Lire la suite