Chargement

41 % des Français ont des difficultés pour se loger

Posté le : 18/06/2018

Si l’accession au logement apparaît comme une étape importante dans l’acquisition de son indépendance, 41 % des Français déclarent cependant avoir déjà rencontré des difficultés pour se loger, avant tout lors de leurs études ou au moment de se mettre en couple (pour chacune de ces deux situations, 16 % déclarent avoir vécu ce type de problème). Dans la plupart des cas, des contraintes d’ordre financier sont avancées en priorité (62 % des Français ayant connu ce genre de difficulté avancent « un budget trop élevé par rapport à leur capacité financière »), loin devant les autres types de problèmes rencontrés. Certains types de populations sont particulièrement concernés par les difficultés à trouver un logement. Il en est ainsi des plus jeunes, qui disent avoir rencontré ce type de problème notamment lors de leurs études ou dans le cadre d’une colocation. Le fait de vivre avec un ou des enfants augmente par ailleurs les risques d’avoir été confronté à des difficultés pour se loger, en particulier la possibilité de trouver un bien correspondant à ses critères, comme un nombre minimum de chambres. Enfin, les habitants de la région parisienne sont également plus concernés que la moyenne, mettant notamment en avant les conditions d’octroi du logement trop restrictives (43 % de ceux qui ont connu des difficultés déclarent avoir rencontré cet obstacle).
L’achat d’une résidence principale est l’investissement immobilier qui séduit le plus les Français : 56 % d’entre eux déclarent avoir déjà acheté leur résidence principale et 15 % envisagent de le faire. Les autres formes d’investissement sont en revanche minoritaires : ainsi, 16 % déclarent envisager d’acheter un ou plusieurs logements pour le(s) louer (12 % déclarant l’avoir déjà fait), 11 % d’acheter une résidence secondaire (11 % déclarant l’avoir déjà fait). Notons que, pour près de 2 Français sur 3 (63 %), l’âge idéal pour acheter son premier logement se situe entre 25 et 34 ans (ce que les principaux concernés ne contestent d’ailleurs pas, puisque 70 % des personnes âgées de moins de 35 ans fixent cet âge idéal de premier achat à ce moment de la vie). Enfin, durement obtenu ou non, le logement reste avant tout considéré un cocon où l’on se ressource (58 %), et un lieu de convivialité (34 %).

Autres articles

Pourquoi le viager a une mauvaise image ?

Guy Hoquet l'Immobilier et l’institut de sondage YouGov ont interrogé les Français pour recueillir leurs impressions vis-à-vis du financement de l’immobilier en viager.

Lire la suite

Les Français plébiscitent l’immobilier

La dernière enquête du réseau Guy Hoquet confirme l’engouement des Français pour l’immobilier.

Lire la suite

Immobilier : redécollage de l’activité

Pour le réseau Guy Hoquet, ce début d’année avait déjà fait sentir les prémices d’un redécollage de l’activité.

Lire la suite

Acheter au Canada

Altitude International Realty, spécialiste de l’investissement immobilier à l’international propose une analyse des marchés immobiliers canadiens et révèle des tendances contraires opposant le Canada anglophone au Canada francophone.

Lire la suite

Immobilier : Demande en hausse dans toute la France

À Paris, en Île-de-France comme en régions, la demande est de nouveau à la hausse au premier semestre 2016 (+9% vs le 1er semestre 2015), selon le dernier point marché du réseau immobilier Laforêt, publié la semaine dernière.

Lire la suite

Des prix au m² qui ne baisseront plus

Au troisième trimestre 2015, le réseau Guy Hoquet l’Immobilier enregistre une baisse des prix en France de -1.9 % sur an, (de -0.5 % sur trois mois), une baisse des prix de -2.3 % en province (-0.5 % sur 3 mois), une baisse de -2.1 % des prix en Ile-de-France (-0.4 % sur trois mois).

Lire la suite